Extreme Peyratoise 2020 :Le retour de la Gilles Lalay Classic en 2020 ?

Extreme Peyratoise 2020 :Le retour de la Gilles Lalay Classic en 2020 ?

Beaucoup d’entre vous auront entendu parler de la Gilles Lalay Classic , et visiblement  le MC PEYRATOIS prépare l’Extreme Peyratoise 2020. Bon désolé pour les plus jeunes mais là je vais parler comme un vieux mais à l’époque , la GLC était considérée comme la course la plus dure au monde.

C’était quoi le principe de la Gilles Lalay Classic ?

Le départ de la Gilles Lalay Classic se déroulait le matin à 6h30 dans le Limousin. Environ 230 pilotes s’élançaient alors pour ce qui allait être la course la plus dure et la plus longue de leur vie d’enduristes. Faut dire aussi qu’en plein mois de Février dans le Limousin , il fait pas chaud chaud. Au menu une boucle de 200 Kilomètres entre Limoges et Peyrat le Chateau. Seuls les 100 premiers seront conviés à repartir l’après-midi. Départ à 15 h00 pour une boucle de 200 kms autour du lac de Vassivière. Le circuit de la GLC était composé d’une succession de montées , descentes , pierriers, bourbiers. En clair un concentré des pires difficultés rencontrées en enduro. Quelques spots pour les spectateurs  synonymes de cauchemars pour les concurrents : Le bois de Crozat, le bourbier de Quenouille , la cascade des Jareaux, etc etc….

Mais c’était qui Gilles Lalay au fait ?

Gilles Lalay, est né le 21 mars 1962 à Peyrat-le-Château dans le Limousin . Il perdra la vie le 7 janvier 1992 lors du rallye Paris Le Cap Dakar à Pointe-Noire, au Congo. Surnommé “le Grand” Gilles Lalay était un pilote d’enduro qui a figuré pendant une dizaine d’années parmi les meilleurs au monde. En parallèle des enduros il dispute des rallyes raids. Il remportera même le Paris-Dakar 1989 ainsi que trois rallyes de l’Atlas. A cette époque , les parcs fermés d’enduro sont composés essentiellement de motos européennes.Mais Gilles Llay fait le pari audacieux et devient le premier Français à rouler sur une japonaise endurisée. Gilles roulait alors une une Honda 250 CR. En 1985, “le grand” s’engage aux ISDE alors organisés en Espagne, en individuel car la France ne présente pas d’équipe. Il y remportera  le scratch, premier pilote français à réussir cet exploit.

Le Paris Le Cap 1992 devait être le dernier rallye à motos de Gilles Lalay

Le 7 janvier 1992, Gilles Lalay avait pris la décision de disputer son dernier Dakar en moto . Il désirait se consacrer à la course sur 4 roues mais ce 7 Janvier 1992 Gilles percute une voiture de l’organisation du Dakar sur une piste congolaise. Il meurt sur le coup.

Le palmarès de Gilles Lalay :

  • Vainqueur des ISDE au scratch en 1985 (Espagne – Alp)
  • Vainqueur des ISDE en Trophée (équipe de France) 1988 (France – Mende)
  • Vice-champion d’Europe 83 (125 cm3) et 84 (250 cm3)
  • 10 titres de Champion de France d’Enduro (de 1979 à 1990)
  • ISDE : 10 participations aux ISDE, 9 médailles d’or et 1 abandon

“Le grand” voulait une course ou le vainqueur serait le dernier à rester sur sa moto

Gilles Lalay considérait que l’enduro devenait de moins en moins dur avec de moins en moins de difficultés . Soucieux de revenir à l’essence meme de l’enduro Le Grand Gilles avait pour projet de créer une course dont le vainqueur serait « le dernier à rester sur sa bécane. ». Cette course imaginée devait se nommer la « Dead Line ». Cette course verra finalement le jour mais seulement après sa mort.C’est ainsi qu’est née la « Gilles Lalay Classic ». L’arrivée est jugée en haut de  la “Côte du Corbeau Mort”. Cette montée est pratiquement impossible à gravir au guidon d’une moto sans l’aide des spectateurs .Gilles ne voulait qu’un seul vainqueur , et le premier arrivé en haut du Corbeau mort sommet est déclaré vainqueur. Minuit sonnant la fin de la course , seule une poignée de braves arrive à franchir la “dead line” avant l’heure fatidique.

L’Extreme Peyratoise 2020 , même format que la Gilles Lalay Classic ?

L’Extrême Peyratoise 2020 reprend les gènes de la Gilles Lalay Classic. Ce sera une épreuve d’enduro « extrême » sur une journée sera  limitée à 200 participants. Au programme de l’Extreme Peyratoise 2020 , départ à 6h00, 3 motos par minute pour un enduro sélectif.  Cette première bouvle sélective comportera une spéciale chronométrée, à couvrir deux fois. Le classement déterminera l’ordre de départ pour l’après-midi. A 15h00, départ de l’Extrême Peyratoise 2020 , 1 pilote toutes les 15 secondes pour une boucle de 70 kilomètres  à parcourir deux fois. Le vainqueur sera celui qui franchira le premier la ligne d’arrivée et ce avant 22 h 00. Le circuit comme feu la GLC , sera composé de pierriers, de côtes , descentes et uniquement du franchissement naturel .Histoire de compliquer et de pimenter un peu la course les conditions hivernales et la nuit mèneront les concurrents jusqu’à l’ultime cote du Corbeau Mort. Le circuit emprunte de 6 communes : Peyrat-le-Château, Beaumont du Lac, Nedde, Saint-Amand le Petit, Saint-Julien le Petit, Bujaleuf. La boucle du matin fait environ 35 kms et comporte une spéciale banderolée située à Villechenille. La boucle de l’après-midi sera  très technique et d’environ de 70 kms.Cette boucle sera  à parcourir deux fois. Des points seront aménagés pour les ravitaillements et Les spectateurs pourront accéder facilement au circuit.

Gilles Lalay Classic 8 ans en enfer : Revivre la Gilles Lalay Classic en vidéo

close
Renseignez votre meilleure adresse mail et rejoignez les autres abonné·es.
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.

Lire notre politique de confidentialité.