Tracer 900 Forces de l'ordre

 

Tracer 900 Forces de l’ordre , Vincent Thommeret nous explique

Le journal Le Parisien avait été le premier a jeter le pavé dans la marre remettant en doute la fiabilité et la sûreté des Tracer 900 Forces de l’ordre. Vincent Thommeret le directeur de Yamaha France tient à calmer polémique qui a déjà  fait couler beaucoup d’encre et des kilomètres de fil de discussion sur les réseaux sociaux…

D’ailleurs nous avions essayé de vous apporter une vision différente sur le dossier Tracer 900 Police Gendarmerie.

Communiqué Officiel de Vincent Thommeret au sujet des Tracer 900 Forces de l’ordre

 

A la suite de l’article paru dans le Parisien du 23 Juin 2019, et titré LA MOTO DES FORCES DE L’ORDRE UNE NOUVELLE FOIS DANS LA TOURMENTE, Yamaha souhaiterait apporter des précisions.

Tout d’abord, il est important de noter que les TRACER 900 qui équipent les forces de l’ordre – Police et Gendarmerie entre autres – sont des motos spécifiques en termes de géométrie (notamment des suspensions) et se différencient donc des roadsters MT-09 et de la routière TRACER 900 civile qui ne sont pas concernés par la procédure mentionnée ci-après.

Cette moto a remplacé la TDM 900 précédemment utilisée qui était plus lourde et moins puissante.

Compte tenu des capacités de la TRACER 900 et de l’utilisation intensive qui en est faite, notre client nous a demandé de procéder au remplacement des suspensions par un équipement renforcé.

Cette opération a eu lieu au printemps 2018.

Nous avons pu constater que sur les 600 motos en circulation, l’intervention a été réalisée de manière inadéquate sur 130 motos et c’est cette opération de maintenance que nous réalisons actuellement et qui sera finalisée dans les deux prochaines semaines.

Cette démarche est tout à fait classique dans l’amélioration continue de nos produits et commune à de nombreux constructeurs.

La décision de suspendre l’usage des 130 machines, en attendant que l’opération soit effectuée, ne nous appartenait pas.

Quant à l’information faite sur les accidents mortels que nous déplorons, nous précisons que les motos concernées n’étaient pas de la même génération et qu’aucun rapport n’a jamais mis en cause celles-ci.

Vincent Thommeret Directeur National YAMAHA MOTOR EUROPE Succursale France

close
Renseignez votre meilleure adresse mail et rejoignez les autres abonné·es.
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.

Lire notre politique de confidentialité.