TRACER 900 Police Gendarmerie

La TRACER 900 Police Gendarmerie dans la tourmente , mais que lui reproche t-on ? 

La Yamaha Tracer 900 Police Gendarmerie se retrouve une nouvelle fois dans la tourmente journalistique . En effet la sous-direction de la sécurité publique et de la sécurité routière de la gendarmerie nationale a émis une note le 18 Juin 2019. Le but de cette note est de purement et simplement suspendre l’emploi de la Yamaha Tracer 900 dont les escadrons départementaux de sécurité routière sont équipés. Sont concernés également par cette suspension d’utilisation  , certaines  formations motorisées de la police nationale et de polices municipales.

Mais attention , et étrangement seulement certaines régions sont concernées par cette décision : la Corse, la zone de défense Sud mais aussi les départements de l’Essonne, de Seine-et-Marne, de la Marne et de la Haute-Marne .Le Centre national de formation à la sécurité routière de Fontainebleau (Seine-et-Marne) est également concerné . Ce qui représente une centaine de motos sur les 450 que la gendarmerie utilise.

Selon cette note interne il s’avérerait que « certaines fourches ont pu être montées par Yamaha avec un outil non adapté (clé à choc). En conséquence, la fourche peut être fragilisée ». Ok pourquoi pas…

TRACER 900 Police Gendarmerie de nombreux défaut depuis le début ? 

D’avis de fonctionnaire de Police  , il s’avère que la Tracer 900 Police Gendarmerie serait dangereuse à vitesse très élevée. « Dès qu’on atteint les 200 km/h, ces motos guidonnent et c’est embêtant car ce sont des vitesses auxquelles nous allons régulièrement, lors d’interceptions de voitures puissantes », explique un motard de la police nationale de l’Essonne.Et les forces de l’ordre Police et Gendarmerie auraient rencontrés tellement de problèmes que certains ont perdu totalement confiance dans la Tracer 900  : « Il y a eu tellement de soucis depuis son lancement que certains collègues n’ont plus envie de monter sur les Tracer 900 . On trouve souvent une solution de rechange, mais ce n’est pas tenable comme situation ».
Personnellement j’aimerais bien savoir quels sont les réels problèmes que la Tracer 900 Police et Gendarmerie a recensé ….

Pour rappel en 2017, un policier municipal de Tours et un gendarme de la Brigade motorisée (BMO) de Château-Chinon (Nièvre) ont perdu la vie au guidon d’une Tracer 900 . Ces deux accidents mortels ce sont produits tous les deux sur autoroute .

La Tracer 900 en cause dans des accidents dramatiques.Que s’est-il passé ? 

La direction de la gendarmerie nationale annonçait le 07 Juillet 2017  qu’elle allait  retirer de sa flotte les Yamaha Tracer 900 Gendarmerie. Fraîchement arrivée dans les rangs en 2016 la Tracer 900 Police Gendarmerie fut  pourtant validée par une commission de pilotes experts. Ce qui n’a pourtant pas empêché de la  juger potentiellement dangereuse par les agents des brigades motorisées.
Appréciation tristement exacerbée par les décès en service et au guidon d’un jeune policier et d’un gendarme. Malheureusement aucune informations n’avait filtré car l’enquête était toujours ouverte. Mais nous sommes en droit de nous poser des questions , est ce vraiment une défaillance mécanique ou plutôt  une défaillance humaine ?

La Tracer 900 réintègrent très vite la Police et de la Gendarmerie, en Juillet 2018. Mais la presse s’était déjà emparée du dossier et lorsque Yamaha a procédé au rappel sur les XSR 900 , MT-09 et Tracer 900 pour des pontets de guidon , certains y ont vu comme une étrange coïncidence avec les accidents survenus. Cette campagne de rappel concernait un tout petit peu plus de 16000 Motos. Les concessionnaires Yamaha procédaient au changement des pontets de guidon dont les goujons pouvaient de desserrer .

 

 Ne faisons pas l’amalgame , il n’a jamais été prouvé de façon catégorique que ce problème soit lié directement aux accidents mortels survenus au sein des forces de l’ordre équipées de cette TRACER 900 Police Gendarmerie.

Les confidences d’un agent des forces de l’ordre 

Propos recueillis par le magazine Moto-station :

« Je roule au quotidien depuis deux ans avec la Tracer 900. Je fais parti de ceux qui ne la sentent pas cette moto, même en perso, je ne l’achèterai pas. Pourtant, dans le civil, je rencontre plein de gens qui en sont contents ! Même au sein du service, nous ne sommes pas tous unanimes. Mais moi j’ai pas mal de collègues, bons motards, qui partagent mon avis. Le principal problème pour moi c’est l’amortisseur arrière et peut-être l’aérodynamique à cause des arceaux de protection, de la grosse bulle et des valises. Honnêtement, moi, je ne la sens pas. » 

La déclaration de Vincent Thommeret, directeur général de Yamaha Motor France recueillis par Moto-station :

« Il faut savoir que les Tracer 900 des forces de l’ordre ne sont pas des motos civiles. Elles ont un équipement différent et des suspensions différentes, dès le départ, et pour toutes les motos destinées à ces missions. Suite à la demande de certaines administrations, les suspensions des Tracer 900 de gendarmerie et de police ont été renforcées. Nous avons alors procédé à un rétrofit sur le parc des Tracer 900 utilisées par les forces de l’ordre. Quelques mois plus tard, nous avons constaté sur deux motos, un « clic » anormal (bruit) au niveau de la fourche. C’est en constatant ce problème que nous sommes remontés à son origine. Et c’est donc lors de l’opération du rétrofit, qu’une série de ces motos a subi une mauvaise manipulation. Nous avons pu le déceler, avec l’intervention du Japon, en reproduisant cette manipulation faite lors du rétrofit. Suite à cela, Yamaha a alors décidé de corriger cela avec une opération de rappel spécifique sur ces Tracer 900 des forces de l’ordre. Cela représente 130 motos. L’administration, par mesure de précaution, a préféré immobiliser les 130 motos. C’est ce qui a fait resurgir cette histoire. Aujourd’hui (25/06/2019), le travail de correction sera fait par nos techniciens sous une période de 15 jours.«

La tracer 900 a déjà subi de sérieuses modifications 

Certains dirons que la première Yamaha Tracer 900 montrait parfois un comportement hasardeux sur routes bosselées . Il est vrai que les policiers et les gendarmes sont souvent contraints de rouler à des vitesses élevées pour prendre en chasse des voitures ou motos de plus en plus rapides. Ce qui pourrait expliquer pourquoi un pilote “lambda” en utilisation normale ne comprend pas ce que l’on reproche à cette Tracer 900 Police Gendarmerie.

Mais les Tracer 900 de la Gendarmerie Nationale sont équipées d’amortisseurs Ohlins à l’arrière et de Michelin Road 5. De plus chaque moto reçoit environ 30 Kilos de poids supplémentaires sur leur partie arrière,en place passager et cela impacte forcément la répartition des masses de la moto .

Sincèrement , a vos yeux qu’est ce qui pourrait modifier considérablement la tenue de route de votre TRACER 900 ? 30 kilos d’équipements visiblement bien répartis ou deux valises , un top case 50 Litres chargé et maman assise derrière pour un départ en vacances ?

La Tracer 900 Police Gendarmerie requiert un peu de douceur

La Yamaha Tracer 900 des forces de l’ordre (tout comme celle de série d’ailleurs) réclame certes un peu de douceur sur la poignée de gaz sur routes bosselées . Soucieux d’apporter un maximum de confort et de sécurité à chaque utilisateur , Yamaha a procédé en 2018 a de réels changements .

L’empattement  de la TRACER 900 a été rallongé de 1440 mm à 1500 mm, dont 6 cm de bras-oscillant. Cette modification augmente la stabilité de la moto en virages, et la tenue de cap à haute vitesse.

Et si on se posait les bonnes questions ? 

Alors oui on ne va pas se mentir la MT 09 et la Tracer 900 ont le train avant un peu volage mais cette moto est-elle devenue dangereuse à ce point ? Combien y-a-t-il eu de TRACER 900 vendues équipées avec le Top case , les valises et madame appuyée derrière pour les balades ? Combien de clients se sont réellement plaints d’un comportement dangereux ? Certes Yamaha a procédé à une campagne de rappel pour les pontets de guidon mais à ce jour aucune relation entre les accidents mortels et cette modification ne sont établies.

Et puis il y a forcement des trucs qui me font sourire et parfois me font sauter de mon siège tellement c’est énorme. Maintenant que la presse spécialisée s’est emparée du dossier , il est de coutume de dire et de lire que la TRACER 900 et la MT 09 ont des cadres de merde , des fourches de merde , des suspensions de merde….

Ok je veux bien entendre mais combien de ces “anonymous” des forums et de facebook font leur pression de pneus régulièrement , combien de ces mêmes personnes vidangent leur fourche périodiquement comme préconisé par le constructeur ? Combien roulent avec des pneumatiques en bon état?

D’ailleurs sans rentrer dans un débat sans fin , est ce que ces fameuses Tracer 900 Police et Gendarmerie sont entretenues comme le stipule Yamaha ? Est ce que les mécaniciens motos de ces administrations disposent des bons outils ?

Pourquoi seulement certaines régions sont concernées par cette suspension de l’utilisation ? Les revêtements de la chaussée ne pourraient-ils pas être mise en cause également ?

Et si ? Oui tant de questions peuvent être posées.

Alors il se peut que Yamaha soit totalement passé à coté de quelque chose en remontant des fourches à la clé à choc, mais avant de porter un jugement sur un produit ou une personne , prenons un peu de recul et posons nous les bonnes questions.Et vous que pensez vous de cette polémique ? êtes vous d’accord ? que pensez vous de la communication de Yamaha à ce sujet ? Pensez vous que Yamaha fait le maximum pour solutionner ce problème ?

N’hésitez pas à commenter , partager , et bien sur à suivre toute l’actu Absolute Yam .

close
Renseignez votre meilleure adresse mail et rejoignez les autres abonné·es.
Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.

Lire notre politique de confidentialité.